top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCEDI

La ministre Glatigny lance une réforme de la représentation étudiante en pleine crise du covid-19

Fin novembre, l'ensemble des Conseils Étudiants de la Fédération Wallonie Bruxelles reçoivent une enquêter à laquelle ils doivent répondre, afin de participer à la réforme du décret définissant la représentation étudiante.


Plusieurs points sont dérangeants vis-à-vis de cette enquête :

- La ministre ne passe pas par les instances, et administrations avec lesquelles les CE traitent d'habitude.

- Les directions ont accès à cette enquête et aux codes d'accès.

- L'enquête ne fait pas une évaluation globale, mais met un focus sur la représentation étudiante au niveau communautaire.

- Les questions sont biaisées et orientées pour remettre en question des droits acquis par les générations passées de représentant·e·s étudiant·e·s.

- Cette enquête prive les CE d'un débat démocratique entre eux.

- À l'heure où les étudiant·e·s vivent de plein fouet les conséquences de la pandémie mondiale de coronavirus, la ministre devrait travailler sur d'autres priorités, comme le font les CE.



 

Sources presse :




0 commentaire

Comments


bottom of page